Zied est un utilisateur libre

Retour à la série de présentation de quelques membres de la communauté du libre en Tunisie et cette fois j’ai le plaisir de vous présenter Zied aka darkwise

  1. Bonjour, pour commencer, pourrais tu m’en dire un peu plus sur toi ? Comment considères tu tes connaissances en informatique ?
  2. Bonjour, Je me présente (c’est assez embarrassant), je suis Zied ABID, je suis ingénieur et je prépare une thèse dans le domaine de l’informatique ubiquitaire (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ubiquitaire) à l’institut TELECOM SudParis en France. Mais avant tout, je suis un tunisien qui aime son pays et j’espère contribuer à la construction de la nouvelle Tunisie.
    Si je compare les nombreuses technologies dont je connais juste le nom, avec celle que je utilise aisément, je dirais que je suis débutant et je suis toujours entrain d’apprendre.

  3. Depuis combien de temps utilises-tu un ordinateur et quelle en est ton utilisation principale ?
  4. J’ai utilisé un ordinateur pour la première fois dans un club d’enfants à Rades (نادي الأطفال برادس), c’était ma première rencontre avec la console avant même parler français. À l’époque, on devait mettre une disquette “système” pour que l’ordinateur démarre ensuite mettre la disquette de jeux. C’était la belle époque de Prince of Persia, PacMan ou encore Moktar …
    Mon utilisation principale d’un ordinateur est pour le travail : navigation pour la recherche d’articles, l’écriture de documents et des présentations avec LaTeX, mais également du développement logiciel (http://picoforge.int-evry.fr/projects/svn/cosmos/).
    L’utilisation personnelle est un peu différente, j’utilise l’ordinateur pour suivre l’actualité et essayer de faire une veille technologique essentiellement dans le libre mais dans le domaine de l’informatique seulement (http://en.wikipedia.org/wiki/Diy) ou pour lire un peu (http://www.gutenberg.org/wiki/Main_Page).
    Quand je le peux, j’essaye de mettre une pierre dans l’édifice du monde du logiciel libre, par exemple, essayer de mettre en place des espaces de collaborations pour la communauté tunisienne de utilisateurs des logiciels libres (http://planet.cullt.org, http://forum.cullt.org, http://paste.cullt.org, etc.) ou comme les petites améliorations dans les logiciels que j’utilise (https://github.com/darkwise/snipmate.vim, http://sourceforge.net/tracker/?func=detail&aid=3003661&group_id=103576&atid=638734).

  5. Comment as-tu pris connaissance qu’il existait autres choses que Microsoft Windows pour ton ordinateur ?
  6. Comme je disais ultérieurement, windows n’était pas le premier système que j’ai eu sous la main (et heureusement pas le dernier). J’ai rencontré DOS, après Mac OS (sur un vieux mac, d’ailleurs, je ne sais pas s’il s’appelle Mac OS …) et après windows pour finir avec Linux il y a quelques années maintenant.
    Par contre, je me souviens bien de la première fois, dont on m’a parlé de Linux, c’était à L’AJST (Association Jeunes et Sciences). J’ai vu une Red Hat et on m’a parlé d’une certaine Debian. J’ai attendu mon premier ordinateur pour tester une Linux mais malheureusement, mon matériel était plein d’anomalies (non, non rien à voir avec l’histoire de compatibilité matérielle, c’était vraiment des anomalies…). Après des années, c’est mon ami Mehdi (http://raphaelhertzog.com/2010/12/23/people-behind-debian-mehdi-dogguy-release-assistant/ actuellement développeur Debian et faisant partie de l’équipe Realese) qui m’a encouragé et m’a donné un coup de pousse pour installer une Linux. J’ai trouvé également un bon environnement dans le le club logiciel libre à la Faculté des Sciences de Tunis (http://cllfst.tuxfamily.org/) notamment avec le contact avec les fondateurs comme Nizar Tlili et feu Hatem Shell (الله يرحمه).

  7. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi, aujourd’hui, tu utilises un système d’exploitation libre ?
  8. J’ai tellement de raisons qui me laissent inséparable de mon système que je ne puisse pas, à mon avis, les citer toutes… Bon je vais essayer rapidement :
    – La maitrise du système çà n’a pas de prix: utiliser seulement 10 Mo de RAM pour avoir un serveur de mail, un serveur web qui héberge les différents services de la famille (pages persos, blogs, photos de famille, liste des courses…), serveur de fichier privé, se connecter à IRC à tout moment… Tout çà dans une petite boite de sardine (http://en.wikipedia.org/wiki/SheevaPlug).
    – Automatisation des tâches : il n’y a rien de plus amusant que “spammer” un ami avec un mail toute les heures automatiquement pour lui rappeler de ramener le livre que tu lui as prêté.
    – Avoir le choix : avec un système libre, on a une infinité de choix de logiciels et d’environnements de travail. En commençant par l’environnement de bureau à l’éditeur de texte en passant par le logiciel qui permet de twitter depuis la console.
    – Pas de malware ou de cheval de Troie. Au pire un Easter egg (http://fr.wikipedia.org/wiki/Easter_egg)
    – Le gestionnaire de paquet !!! Grâce à ce chef d’œuvre, mon ordinateur tourne sur le même système depuis 2008. Après 2 updates majeures (passage à Lenny puis Wheezy), le comportement du système est comme le premier jour de l’installation.

  9. Comment s’est passée ta migration et quelles sont les choses que tu as découvertes dans ton nouveau système et dont tu ne sais plus te passer ?
  10. Je pense que ma migration était relativement lente, car à l’époque, j’avais pas une connexion permanente à internet, ce qui est un facteur non négligeable pour faire une migration, ne serait ce que pour trouver de l’aide.
    Pour les fonctionnalités du système, à vrai dire, j’en découvre tout le temps. Je suis toujours entrain d’apprendre. Mais ceux qui me paressent les plus pertinentes sont : les bureaux multiples, le gestionnaire de paquets, le gestionnaire de versions (pour versionner les fichiers locaux car le versionning sur un serveur est possible sous windows), un éditeur de texte hors de commun, les permissions d’accès aux fichiers, les liens symboliques, le telling (la gestion d’organisation des positions des fenêtres), et même le fait de scroller sans devoir cliquer sur la fenêtre …

  11. Depuis ta migration, quelles sont les choses que tu regrettes ou que tu ne trouves pas dans ton système ?
  12. Rien, Dieu merci, vraiment rien.

  13. Dans ton utilisation journalière de ton nouveau système libre, trouves-tu facilement les logiciels dont tu as besoin ?
  14. Ha oui, et comment, j’ai même le luxe de ne pas se limiter à un seul logiciel pour une fonctionnalité donnée, c’est surtout s’adapter avec le matériel qu’on a sous la main ou avoir une utilisation différente qui privilégie une fonctionnalité sur une autre. Par exemple j’utilise Midori comme navigateur rapide et léger, Firefox pour se connecter aux forums et les sites communautaires pour la gestions de mots de passe et la synchronisation des bookmarks, elinks pour une connexion en mode console (surtout si c’est une connexion à travers une machine distante).
    Malheureusement, pas tous les utilisateurs sont dans mon cas. J’espère qu’il y aura de plus en plus de projets libres qui leur fournissent leurs besoins sur leur système libres.

  15. Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de faire la promotion de ton système d’exploitation libre auprès de tes amis ?
  16. Oui bien sûr, mais je ne le fait plus. Car, tous mes amis sont soit sous Linux (et sont rester mes amis), soit il en le sont plus :D

  17. Si tu avais la possibilité d’exaucer trois souhaits en rapport avec ton système d’exploitation, lesquels seraient-ils ?
  18. Je souhaite :

    * Que de plus en plus d’utilisateurs contribuent à rendre le système meilleur ne serait se que par un envoie d’un simple mail de remerciement pour les développeurs. Vous n’imaginez pas l’impact du remerciement sur eux.

    * Les systèmes libres soient l’une des alternatives pour aider la Tunisie à évoluer.

    * Voir plus de contributeurs tunisiens dans le développement des solutions libres et surtout des solutions pour la Tunisie. Maintenant, on n’a plus le prétexte du “je ne sais pas dans quels domaine contribuer”, il y a tellement de choses à faire …

  19. Pourrais tu nous donner ta cotation sur 10 des différents systèmes d’exploitation et / ou distributions qui sont passées entre tes mains ?
  20. Je ne pense pas avoir la connaissance suffisante pour pouvoir comparer les systèmes, ni l’objectivité pour comparer les distributions. Tout ce que je peux dire est que j’ai utilisé Fedora en milieu professionnel, Ubuntu sur ma machine personnel et que maintenant je suis sous Debian dans les
    deux. J’ai migré d’ubuntu à Debian parce que l’évolution de la distribution est plus compatible avec mes besoins.

  21. Pourrais-tu nous montrer une capture d’écran de ton bureau ?
  22. Avec plaisir, voici les captures de mes 2 écrans.

    Premier écran.Deuxième écran.