Richard Stallman en Tunisie pour des conférences exceptionnelles

Communiqué de presse – venue de RMS en Tunisie

Richard Stallman, le père du logiciel libre et président de la Free Software Foundation (www.fsf.org), sera fin avril/début mai parmi nous en Tunisie pour une série de conférences portant sur l’impact politique et social des logiciels libres.

Richard Stallman a initié le mouvement du logiciel libre en 1983, et a initié dès l’année suivante le développent du système d’exploitation GNU (www.gnu.org). Son objectif est d’avoir un système d’exploitation complet composé par des logiciels libres que tous les utilisateurs pouvent copier, modifier et redistribuer, en y apportant au besoin des modifications. Richard Stallman a reçu pour sa contribution au monde des technologies de nombreuses récompenses, telles que l’ACM Grace Hopper Award, le Pioneer Award de l’Electronic Frontier Foundation, une bourse de la fondation MacArthur ou le prix Takeda pour sa contribution à l’économie sociale.
Durant ses déplacements, il donnera trois conférences où il évoquera le rapport entre logiciel libre et liberté ainsi que sa vision d’une société numérique libre. Son déplacement en Tunisie sera également l’occasion de rencontrer la société civile Tunisienne, et de prendre la mesure des innovations qui prennent place en Tunisie, notamment en matière d’open gouvernance.
Les sujets abordés par Richard Stallman lors de ses conférences s’adressent à tous les utilisateurs de technologie, et ne seront pas d’ordre technique, l’intention étant de sensibiliser un large public au concept du logiciel libre, à son impact social, économique et citoyen.
Le 29 avril à 10h, Richard Stallman se rendra à l’INSAT à Tunis pour exposer sa  vision d’une société numérique libre et la remettra en question :  initier le plus de monde possible à la pratique des technologies  numérique repose en effet sur l’idée que cela ne peut être que positif. Il semblerait que cela soit le cas, pour peu qu’on en juge par les effets immédiats que cela produit. Pourtant, si on aborde cela en terme  de droit de l’homme, le fait que cela se révèle positif ou non dépend de  l’univers numérique auquel on initie un individu. Si nous souhaitons  faire de cette intégration dans le numérique un but en soi, il convient  de s’assurer que cela soit pour le bien des individus.
Le 1 mai à 14h Richard Stallman sera à Medjez el Bab pour parler des buts et de la philosophie du mouvement du logiciel libre, ainsi que de la situation actuelle du système d’exploitation GNU, qui combiné au noyau Linux est l’un des plus populaires de la planète.
Lors de sa venue au Palais des Dcience de Monastir, le 2 mai à 15h, Richard Stallman évoquera le chemin parcouru par les logiciels libres : ses objectifs et la philosophie qui porte ce mouvement, la situation  actuelle du système d’exploitation GNU, qui combiné au noyau Linux est en usage sur des millions d’ordinateurs de par le monde.
Le séjour de Richard Stallman sera également l’occasion pour David Dusa, l’auteur de “Fleur du Mal”, une fiction qui prend pour cadre la révolution verte de 2009 en Iran, de réaliser un documentaire sur les combats menés par le fondateur du logiciel libre et de sa rencontre avec la Tunisie de l’après 14 janvier. Ce documentaire sera par la suite, tout comme les conférences données par Richard Stallman, disponible librement sous licence libre.
De nombreuses associations et clubs universitaires se sont joint pour accueillir Richard Stallman et organiser son séjour : le Club Sénat de l’INSAT, le Club Sécurinets de l’INSAT, JokerInfo de l’ESTI, l’Association Tunisienne des Libertés Numériques, la HackerSCOP, Fhimt.com, sans oublier les membres de la communauté du logiciel libre de Tunisie.
Les places étant limités, elles seront attribués aux premières personnes présentes sur les lieux des conférence. Il n’y a ni inscription obligatoire, ni réservation, ni frais, la participation de tous est libre et gratuite.
Un hashtag a été prévu pour suivre sur Twitter les conférence de Richard Stallman : #RMSTUNISIE
Chaque conférence sera suivit d’une séance de question/réponse.

Contact presse :

  • Firas Yahia : firas@firas.tn
  • Hackerspace : Ali Hentati, ali.hentati@gmail.com & Aymen Amri, amri.aymen@gmail.com.